FAIRTRADE – NOTRE CONTRIBUTION

Nous sommes fiers de pouvoir vous proposer les premières sauces bio / du commerce équitable au monde. Pourquoi sommes-nous les premiers offreurs ? Car l’approvisionnement des matières premières et la préparation de ces sauces délicieuses sans amplificateurs requière beaucoup d’effort, de travail et un peu d’idéalisme.

FAIRTRADE A DES RÉPERCUSSIONS SUR DES COMMUNAUTÉS ENTIÈRES.

Les primes Fairtrade n’ont pas un effet positif seulement sur les petits producteurs séparément.  Mais elles vont à l’avantage de toute la communauté. Parce qu’une partie des primes est utilisée pour améliorer l’infrastructure locale, et l’autre partie, la plus grande partie, est distribuée dans toute la communauté. Les primes Fairtrade participent aussi beaucoup de façon indirecte à lutter contre l’exode rural des jeunes qui se transfèrent souvent dans de plus grandes villes à cause du manque de perspectives d’avenir dans leur ville natale.

Pour cela, nous sommes encore plus fiers que vous, et ainsi nous, puissions contribuer directement à améliorer les conditions de travail, à rendre possible des prix plus hauts et des conditions justes dans les pays d’origine de nos matières premières.

C’est pour cela que nous travaillons en partenariat avec des coopératives certifiées Fairtrade dans le monde entier, qui sont engagées à donner un futur meilleur à leurs petits producteurs et à leurs familles. Nous aimerions vous en présenter quelques-unes :

CURCUMA FAIRTRADE DU SUD DE L’INDE :

La situation des petits producteurs du sud de l’Inde s’aggrave de plus en plus. Les récoltes de riz n’étaient pas bonnes et on devait acheter des pesticides et des engrais chers. Les récoltes n’en valaient pas la peine et les agriculteurs devaient s’endetter chez des créanciers privés jusqu’à des taux d’intérêts de 60 % pour pouvoir acheter ces pesticides, qui par comble de malchance, causaient des maladies des voies respiratoires et de la peau.

En 2001 la Manarcadu Social Service Society (MASS) montra aux agriculteurs le chemin vers l’agriculture biologique et diversifia les produits. 900 des en tout 1500 agriculteurs MASS cultivent aujourd’hui le curcuma. Depuis 2008 MASS est certifiée Fairtrade. Avec les primes Fairtrade, les soins de santé supplémentaires tout comme une bourse d’études pour les élèves doués sont financés. Une partie de l’argent est investie dans la construction d’une installation de traitement.

PLUS D’INFORMATIONS SUR LA MASS

Télécharger le PDF

SUCRE DE CANNE DU MAHARASHTRA, INDE :

L’Inde – le pays aux mille couleurs flamboyantes. C’est comme ça qu’on le décrit. Mais l’État fédéral du Maharashtra peut aussi montrer que l’Inde est également un pays plat, sec, poussiéreux et à la chaleur suffocante. Environ 17 000 familles d’agriculteurs y vivent. La majeure partie d’entre eux cultive la canne à sucre. La saison sèche de 9 mois tout comme la chaleur extrême sont depuis toujours un problème qui fait de l’irrigation une éternelle difficulté. 

L’organisation Suminter pour la canne à sucre fait en sorte qu’une grande partie des agriculteurs puisse se convertir à la production biologique rentable. Maintenant 500 de ces agriculteurs sont aussi certifiés Fairtrade. Avec les primes et les revenus justes on peut acheter un système efficace d’irrigation goutte à goutte.
Et ceci n’a pas seulement des répercussions sur les agriculteurs. Grâce à l’organisation, l’infrastructure dans cette partie du pays s’est nettement améliorée et ainsi de nouveau postes de travail ont été créés.

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR SUMINTER

Télécharger le PDF

PURÉE DE BANANES FAIRTRADE D’ÉQUATEUR :

La coopérative El Guabo de la province d’El Oro, gérée de manière démocratique par les petits producteurs, est l’exemple type d’un mouvement de base. La coopérative a été fondée en 1997 par 14 petits producteurs qui ont couru le risque énorme de contourner leurs intermédiaires et de vendre directement un contenaire de bananes en Europe à leurs frais.

Le risque s’en est valu la peine. Parce qu’aujourd’hui, il y a 320 producteurs de bananes qui font partie de l’organisation El Guabo et 430 travailleurs en tous y sont impliqués. Les revenus justes ne leur garantissent pas seulement une meilleure vie. Les primes Fairtrade d’1 $ par gerbe (environ 20 kg) financent la formation, les soins médicaux et les retraites, tout comme les infrastructures de la région.

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR EL GUABO

Télécharger le PDF

Si vous voulez en savoir plus dur les projets de l’organisation Fairtrade ou connaître d’autres produits du commerce équitable, cliquez ici :

Sur Fairtrade